Vous êtes ici : Accueil » Actualités : de 2016 à plus... » Réécriture du livre "Le sentiment de..."

Réécriture du livre "Le sentiment de..."

D 27 juillet 2017     A Annie Vacelet    


AOUT 2017 : DES NOUVELLES. Aurais-je terminé la seconde phase de la réécriture du "Sentiment de la psychogéographe" ! Après la lecture performance du 11 mars où nous l’avons relu à sept voix dans son intégralité, la mise en forme d’un nouveau plan, l’écriture de pré et postfaces etc., la correction de la ponctuation semble achevée... Ne manque plus qu’un bon gueuloir et tout sera dit.copannievac10août2017.

JUILLET 2017 : des nouvelles du "sentiment de la psychogéographe" ? Un texte si difficile à corriger : théâtral, poétique, psychiatrique... non pas métissé mais bâtard, né de la liaison compliquée d’un mélodrame théorique ancré dans le monde du travail et des aspirations d’une psychanalyse rêveuse... post soixante-huitarde. J’avance grâce à la gentillesse d’un ami compétent... un script doctor, expert en restauration des processus d’idéation, pour un docteur dépassé par son ambition littéraire ? La ponctuation s’affirme... les outrances s’effacent... le rythme commence à se faire entendre... tout va pour le mieux. copannievacelet3juillet2017. PS : Je ne marche pas à reculons... non... non... non ; j’avance dos au vent. Annvac22juill2017.

JUIN 2017 : Quand tout à coup... après 3 mois de rééquilibrage et de ponçage, "Le sentiment de la psychogéographe" semble parfaitement d’équerre... deux ou trois trucs à voir et je l’envoie à quelques éditeurs... 3 ou 4 pas plus parmi ceux qui aimeraient un texte mixte, théâtral, poétique, psychiatrique et, pourquoi pas chorégraphique ? Publié en 1993, toujours actuel, équipé cette fois afin qu’il ne s’échappe pas, d’une préface, d’une introduction, de 2 annexes, d’une postface, d’une bibliographie, d’une table des matières et d’une note sur les publications préalables à son écriture. Le mode d’emploi complet (GPS) d’un texte fou, isn’it, que je dédie pour des raisons historiques, à Félix Guattari !