Vous êtes ici : Accueil » Actualités : de 2016 à plus... » Publication du livre "Paris 19, la vie vue du plongeoir".

Publication du livre "Paris 19, la vie vue du plongeoir".

By Tarika chez KDP. 302 pages, 29 photos en noir et blanc.

D 20 octobre 2019     A Annie Vacelet    


Octobre 2019. Le livre "Paris 19, la vie vue du plongeoir." EN COURS DE CORRECTION. BIENTÔT DE NOUVEAU EN VENTE.

format papier et e-book est dores et déjà annoncé sur le net, (disponible dans quelques jours) distribué sur le site Amazon.fr., .com... édité by Tarika chez KDP avec 29 photos. Nom de l’autrice : Annie Vacelet-Vuitton. Un texte aussi rocambolesque que le quartier parisien qu’il prétend décrire au jour le jour entre 2011 et 2017, le réceptacle éreinté de la débine économique, de l’extrême pauvreté de certains, de deux attentats tout proches, de la montée de la revendication musulmane et de son drôle de féminisme voilé, du harcèlement de rue, de la hantise d’être massacré.e pour cause d’homosexualité ou d’appartenance à une race, du trafic intense d’un mauvais crack qui tue massivement et enfin, de l’arrivée stupéfiante de milliers de réfugiés de guerre totalement démunis. De quoi perdre la boule. Mais, les six premières années passées dans les affres, on s’habitue. On a moins peur. On ne saurait dire exactement pourquoi. Le livre plié, on se demande même si les causes extérieures de l’angoisse, de la peur et de la tristesse qui l’affectent, ont jamais existé.
https://www.amazon.fr/s?k=vacelet-vuitton&sprefix=vacelet&ref=nb_sb_ss_i_1_7

"Paris 19, la vie du plongeoir" Description du produit

Qu’en est-il du sentiment d’inquiétante étrangeté qui « prend naissance dans la vie réelle lorsque des complexes infantiles refoulés sont ranimés par quelque impression extérieure » ? Qu’en est–il du racisme, du sexisme, de la mésestime de soi, en temps de crise ? Et comment y échapper ! Le journal « extime » mi fugue mi raison que je propose ici, n’est pas une réponse académique à la question du retour du refoulé. Rédigé sous les effets du charme obsédant d’une planète électrisée par le mélange des cultures, la pauvreté, le trafic de drogue, les attentats, l’arrivée massive de refugiés de guerre ( et l’invention d’internet,) il se présente comme le manifeste subjectif d’une promeneuse opiniâtre qui tout en s’accordant les privilèges du regard lointain de l’observatrice, improvise au jour le jour avec impétuosité une forme de survie mentale en compagnie des personnes qu’elle croise. AVV

Vous pouvez également vous faire envoyer le livre par l’auteur en lui laissant un message à cette adresse :

annievacelet yahoo.fr

Des frais de port viendront alors s’ajouter à l’envoi.