Vous êtes ici : Accueil » Lecture/Performance du livre "Le sentiment de la Psychogéographe" » Projet de Lecture (4p) ©annievacelet23sept2016

Projet de Lecture (4p) ©annievacelet23sept2016

D 23 septembre 2016     A Annie Vacelet    


Lecture/performance

En 2016-2017 et pourquoi pas 2018, mise en perspective du calendrier... A/llez, je cherche donc un théâtre (dans Paris) où lire non-stop le livre "Le sentiment de la Psychogéographe" écrit sur un mode hardcore en 1991, prétexte à ACR (Atelier de Création Radiophonique) sur France-Culture en 1995 ; passerelle, nacelle, recueil et pensum, l’ouvrage pourrait bien être le bilan rétroactif de ce que fut le travail d’une équipe en psychiatrie (tendance psychanalytique mais pas seulement) bilan redige en plein vol, arraché à une réalité toujours a construire ; il ne demande qu’à être relu, frontalement cette fois au théâtre - pas de décor, pas de metteur en scène, pas d’acteurs, une seule voix (celle de l’auteure porteuse de tant d’autres voix... qui ne s’arrêtera pas - 150 pages à lire d’une seule traite... ©AVV9fevrier2016 !
Cycles, recyclage, retour et contorsions, je valse avec le temps prince noir aux électriques manières et commémore en 2017-2018 la beauté des années qui me permirent d’écrire "Le sentiment de la Psychogéographe"
Je commence à prospecter des lieux-théâtre où lire ce livre "Le sentiment de..." dans son intégralité...
il me faut une scène pour cette parole sortie de l’hôpital et néanmoins poétique... clinique donc poétique...
Un livre que j’ai construit malgré une terrible injonction, celle d’ écrire sur la folie sans parler des patients, sans m’en prendre à eux... " sans leur voler leur poésie"...
Un livre parfaitement déséquilibré donc...
dont il reste 30 exemplaires...
Je pense au 104, à un ancien cabaret rue Oberkampf, au théâtre de la rue du Renard, à la Bellevilloise etc.
J’exclue les lieux misérabilistes.
Pas de mise en scène, une lecture simple... avec quelques lectrices qui me relayeraient sur les 4H45 que demande la lecture de ces 150 pages.
@AVV11juin2016
BIENTÔT en 2017... je ferai... en compagnie d’autres diseurs... une Lecture/Performance intégrale de mon livre "Le sentiment de la Psychogéographe" à Paris, la salle est presque trouvée - ce sera une façon de se rappeler à quel point, jusqu’à quel point (1975-1992) la psychiatrie a su devenir poétique et pertinente ... aux abords de certains coins de banlieue et, de se laisser saisir / ressaisir par la nécessité historique qui nous animait alors, de nous débarrasser d’une part de l’esprit asilaire et ségrégationniste. @AVV13Juillet2016

"En banlieue Est de Paris dans un service de psychiatrie, au fur et à mesure apparaissent sur des cartes les parcours de paroles très anodines, des passages en même temps qu’une chute, des systèmes d’appel, de résistance, des inventions liées à la douleur psychique. Tout ce qui reste à faire, comment il faut faire tous les jours, pour que "ça" tienne : l’ouverture en un centre à la parole, dont la parole précède dans la rencontre... En mille traits aussi bien qu’en deux ou trois rythmes, je cesse d’être psychanalyste. C’est de la psychogéographie. © AnnieVacelet 1993-2017

Lecture/Performance en mars 2017 du livre "Le sentiment de la Psychogéographe" confirmée... J’ai trouvé la salle ... bonne sono... soutien technique... 100 places... dans Paris accessible par le métro... facile d’accès depuis la banlieue également... je suis contente… © annie vacelet 20sept2016 La vie est belle.

PDF - 42.5 ko