Vous êtes ici : Accueil » Lecture/Performance du livre "Le sentiment de la Psychogéographe" » Paris 19. RETOUR VERS LE FUTUR.

Paris 19. RETOUR VERS LE FUTUR.

D 22 décembre 2016     A Annie Vacelet    


Paris 19. RETOUR VERS LE FUTUR.

En attendant le 11 mars 2017 ( Jour de la lecture marathonienne de mon livre "Le sentiment de la Psychogéographe" voici le portrait en 2 photos d’une psychologue (clinicienne) en repérage entre 1981 et 1984 sur le secteur de Bondy... avec des patients dont certains sortaient tout juste de 30 ans d’asile ... L’ambiance est alors au beau fixe, remplie d’une inaliénable liberté, d’allant, d’élan, du liant nécessaire à l’acte…

©annievaceletbondy20déc2016 PS : ces deux images sont tirées du film "D’une partie déboisée de l’immense forêt" réalisé avec les patients.

Le livre « Le sentiment de… » vient dans le prolongement de ce premier film « D’une partie déboisée… » et du film qui a suivi « Au revoir la vapeur » ainsi que d’un projet jamais réalisé « Bondy-Tour Eiffel » imaginé au moment où (en 1990) les traditionnelles tensions entre le discours administratif et le discours clinique étaient en train de changer de registre… il s’agissait alors d’abattre une certaine façon de soigner basée sur la part la plus vivante des sciences humaines et de la remplacer par des sciences dures (qui se questionnent différemment, en termes d’évaluation surtout...) purement médicale, ré-éducative, statistique et gestionnaire.

Extrait du sentiment de… :

"Le nouveau directeur a mis les choses au point : « Vous n’êtes pas convaincants. Quand vous parlez de votre travail, vous parlez de la vie, de l’humain, mais tout le monde a envie de chaleur, d’ambiance ! Avec vous, c’est tout juste si on n’a pas envie de se faire hospitaliser. Qui garantit que c’est encore de la médecine ? »

Le médecin-chef embraye : « Aujourd’hui, là, maintenant, c’est à dire absolument dans le futur, nous débouchons sur d’autres questions : celle par exemple, de la présence de la psychiatrie à l’hôpital général et même au domicile des gens...
les jeunes infirmières diplômées d’Etat ont envie d’être accompagnées, les infirmiers psy peuvent les aider… mais dire aux gens : on va venir vous soigner chez vous, c’est très compliqué... être malade, c’est subir un traumatisme alors, mettre la technologie au centre de la maison... !? on parle même de chirurgie à domicile... la maison va-t-elle tenir le coup ? "
" Et moi ?" ©annievacelet1991

Nous ne sommes pas nostalgiques de ces années-là, nous ne nous sentons pas empêchés, nous ne pleurons pas un passé dépassé… Au contraire, il s’agit pour nous en faisant ce détour par le passé proche, de participer le plus ouvertement possible au dévoilement de ce que pourraient être certaines pratiques de soins dans le futur...