Vous êtes ici : Accueil » Le livre "ECRIT DE LA PSYCHOGÉOGRAPHE, une odyssée dans l’archipel des (...) » AVEC DANS L’ORDRE D’APPARITION, les personnes...

AVEC DANS L’ORDRE D’APPARITION, les personnes...

D 16 octobre 2018     A Annie Vacelet    


Le livre :
" Ecrit de la pychogéographe, une odyssée dans l’archipel des psy"
dont je suis l’auteure chanceuse, a trouvé son éditeur : les Editions Borromées.

https://www.editionsborromees.com/p...

FICHE DESCRIPTIVE :

PDF - 299 ko

Réponse de l’éditeur - je ne résiste pas à la transmettre :
"Je viens de terminer la lecture de votre ouvrage et suis littéralement et littérairement à bout de souffle. L’histoire de la rédaction de ce livre, l’immersion dans le milieu psychiatrique institutionnel, la rencontre des patients et des soignants, la recherche de l’être parlant, du parlêtre, le partage de votre itinéraire avec le lecteur, la forme poétique de l’écrit, relèvent du genre épique et baroque cher à Lacan : l’Odyssée dans l’archipel urbain des psy, Le travail réussi d’une psychogéographe, qui elle, ne manque pas de souffle, même dans l’après-coup, dans un regain d’actualité."

...

Argument de l’éditeur :

ANNIE VACELET-VUITTON invente un nouveau style littéraire, l’art brut en littérature. Dans la lignée des surréalistes et d’Antonin Artaud, elle décrit, non pas un surréel, mais un réel quotidien de la psychiatrie vécue et entendue au jour le jour, avec la précision des mots-dits et entendus par une oreille avertie et critique d’une société du spectacle mise en situation.
en vente sur le site :

...

Entrée en matière de l’auteur :

AVEC DANS L’ORDRE D’APPARITION, les personnes dont je transcris en les harmonisant, les paroles non pas pour produire un texte "harmonieux" mais pour que s’élève au-dessus d’elles de nouvelles harmoniques, biscornues, dissonantes, s’il le faut, peut importe pourvu qu’elles nous transportent, en les truquant quelquefois pour le besoin du texte qui est un concert ; le but d’une telle exposition, mise en musique, étant de montrer comment la parole circule dans un service et joue (ou ne joue pas) le rôle d’enveloppe protectrice contre d’inévitables ruptures entre la réalité psychique des uns et les discours institutionnels des autres.

La narratrice, psychologue, psychanalyste et psychogéographe, écrivaine en herbe.
Le Maire de Bondy, ancien militant SFIO.
Nina, psychiatre, toujours en partance dans le monde.
Fabrice, infirmier psychiatrique à l’hôpital de jour, Bondy Sud, motard, grand voyageur.
Daniel, infirmier psychiatrique à l’hôpital de jour, motard, guitariste rock.
Le garagiste, les employés de la mairie, une bande de prospecteurs immobiliers, un lycéen bien habillé, tous des habitants de Bondy ou des communes avoisinantes.
Un homme au bar (L’inspecteur du ministère de la Santé ?) très élégant.
Arthur Ohrm, un jeune patient errant à Bondy, en demande d’hospitalisation.
La Patronne de la brasserie du Centre, Bondy Sud, une femme sémillante.
Lisa, éducatrice à l’hôpital de jour, chanteuse, accordéoniste, poète.
Eric, un jeune patient en cure à l’hôpital de jour, inquiet, délirant.
Sophie, infirmière psychiatrique à l’hôpital de jour, très jeune, pleine d’esprit, au look et à la coupe de cheveux gothiques.

Le médecin-chef du Secteur, agité, dévoué, engagé, élégant.
L’infirmier de la Boutique associative, Bondy Sud, un breton qui sait mener tout le monde à bon port.

Zineb, infirmière psychiatrique à l’hôpital Ville-Evrard, piquante, se vante de n’être qu’une immigrée.
La Philosophe, également psychologue, rude et savante, psychanalyste et sémiologue.
Le cinéaste en repérages, arrogant, paumé, intéressé.
L’ami architecte, ironique, sympathique.
Monsieur Boat, un patient encore jeune en cure à l’hôpital de jour.
Billy, un infirmier un peu plus âgé que les autres, intelligent, dépressif, paranoïaque mais pas plus qu’il ne faut.
L’historienne, compatissante.
Le peintre dit « Murphy », très préoccupé par son art.

Laure, infirmière à l’Accueil, intelligente, généreuse, débordée.
Madame Toaïce, une patiente d’un certain âge, entendue à l’Accueil,
Le jeune patient qui s’enferme chez lui, arrogant et conscient.
Gégé, un patient hospitalisé depuis longtemps.
L’infirmière de l’Accueil, active.
La voisine de madame Toaïce, au téléphone, une voix criarde.
Fatima, psychiatre, théâtreuse et combative.
Les deux ambulanciers de Jean-Verdier, l’hôpital général de Bondy Nord, costauds et peu causants.
Le patient traumatisé dans un accident de la route, sa fille, son petit-fils.
L’infirmier de l’Accueil, dévoué et attentif.
La psychologue de l’Accueil, attentive.

Le médecin féministe, la tête en l’air.
Mademoiselle Bee, une patiente intelligente, hospitalisée au long cours à Ville-Evrard.
Le préfet de Seine-St-Denis, cité par le médecin-chef.
L’office HLM, idem.
La police, le commissaire, idem.
Un patient trop bruyant, habitant dans les HLM de Bondy Nord.
Pablo, un patient hospitalisé à Ville-Evrard depuis longtemps.
L’enfant anorexique refusant de manger en Ethiopie.

L’infirmier de l’accueil, écrit dans le cahier de rapport.
Le tuteur d’Arthur Ohrm, un gestionnaire incompétent.
Monsieur K., un patient mélancolique en cure à l’hôpital de jour.
Michel, un patient descendant de Communards.
Ahmed, un patient soigné à l’hôpital de jour.

Le père de la narratrice, un jurassien si fort.

L’assistante du médecin-chef, lacanienne, le contre en réunion.
Pascal Galy dit Décidé Marcel, poète.
Youssouf, anthropologue franco-malien-bambara.

Le patient sans origine, un pur banlieusard.
Le patient catatonique dans son coin.
Le marchand de graines de Bondy, savant.
Les deux petites filles maliennes, persécutées par leur culture.
L’étudiant issu du peuple, vaillant, légèrement mégalomaniaque.

L’infirmier de l’asile.
L’ethnologue de passage, opportuniste.
Le français assisté, usé par le système.
Le thérapeute au bord du canal (La psychogéographe ?) usée de fatigue.
La patiente qui s’enferme dans un placard à Conforama, délirante et active.

Le danseur inspiré par New-York.
L’homme qui plante un arbre, écologiste.
Quelques malades mentaux, misérables.
L’alcoolique, seul.
Le paysan malien, exploité.
Quatre-vingt mille homeless, poursuivis par la police.
Les enfants des low streets, joyeux malgré la cruauté du système.
Le patient, à table.
Le nouveau directeur de l’hôpital Ville-Evrard.
Le vieil ouvrier, sur le marché.
Le clochard new-yorkais.
Les deux filles très élégantes.
Le clochard et son flic.
Le dealer.
Les derniers riches
Lacan

Julie Juille, une patiente hystérique et dépressive.
La vieille Rrom, toujours prête à lire les lignes.
Le père de Daniel, un espagnol.
Les deux jeunes infirmières, dont Sophie.
L’enfant vietnamienne reçue une fois au CMP.

EDF, une entreprise qui prend parti, citée par le médecin-chef.
La psychologue de l’unité d’hospitalisation longue.

Les infirmières de nuit de la Clinique nouvellement installée à Bondy.
L’infirmier de la Clinique, dynamique.
Le patient qui s’agite sur le secteur et manque passer entre les mailles du filet.
L’enfant vu par le médecin-chef à l’hôpital Jean-Verdier.
Le patient violent qui a pour surnom Jésus.
L’assistante sociale qui se réveille toujours deux fois.
La nouvelle surveillante de l’hôpital de jour, qui n’a jamais travaillé sur le secteur.
La responsable de l’OMS présente le DSM-IV au médecin-chef.
La secrétaire du médecin-chef, surchargée.
Les enfants de Bondy au bord du canal de l’Ourcq.